vendredi 25 octobre 2013

Chatreuse, pins à crochets et bois morts

Entre deux falaises, sur les sangles de Chartreuse, il y a toujours de belles choses à observer.
Quand on constate la longueur de ces falaises entre Crolles et Chambéry, et que l'on imagine la quantité de beaux arbres qui se cachent au détour de ces rochers et de ces vires, on se dit qu'un vie ne suffira pas à explorer tous ces endroits merveilleux.

On trouve ici des arbres qui surplombent la vallée depuis plusieurs centaines d'années, jamais très grands, toujours marqués par le temps et les éléments. On trouve aussi beaucoup d'arbres morts. L'accès difficile et l'inexploitabilité de ces bois font que les souches restent sur place à se décomposer très lentement. Seuls le temps et les autres organismes vivants les feront disparaître.
Comme dans les forêts primaires, la vie et la mort s'interpénètent comme dans un cycle sans fin.
























L'automne est décidément une belle saison.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.